Couverture - La certification libre

English Version

Projet Couverture

Parallèlement à la montée en puissance du Logiciel Libre dans le monde, nous assistons à une utilisation grandissante de programmes informatiques pour assumer des fonctions critiques telles que le contrôle d’aéronefs ou celui de centrales nucléaires. Dans ce contexte, le projet Couverture est motivé par un triple objectif :

  • Développer des technologies innovantes pour aider à la certification d’applicatifs critiques. Cette activité est très règlementée (par exemple dans le domaine de l’avionique, norme DO-178B) et très consommatrice de temps.
  • Etendre la notion de Logiciel Libre avec la notion d’«Elément de certification Libre».
  • Amorcer l’essor dans la communauté Libre d’une expertise relative aux problématiques de certification.

Le projet Couverture a été labellisé dans le cadre du 5ème appel à projets du fond unique interministériel. Il est financé par la Direction Générale des Entreprises du Ministère de l’Industrie, la région Ile-de-France, et le département de Paris.

Le projet s’étalera sur une durée totale de 24 mois, le démarrage étant prévu au 1er septembre 2008.

Éléments Clés

Le principal besoin opérationnel ciblé est l’obtention, pour une application embarquée devant être certifiée DO-178B, d’éléments démontrant la bonne couverture structurelle de son code par l’ensemble des tests fonctionnels utilisés pour la validation de son comportement.

Les solutions proposées sont centrées sur une analyse de couverture au niveau code objet, et conçues pour être utilisables au delà du cadre strict d’une certification. L’idée directrice est la définition d’un processus d’analyse de couverture de code objet et le développement d’outils qui soient :

  • Non intrusifs, c’est-à-dire permettant l’analyse du code tel que destiné à être embarqué, sans instrumentation,
  • Libres et adaptables aux environnements de test fonctionnel existants,
  • Conçus pour intégrer des objectifs de « qualification outil » DO-178B, fondée sur une validation de conformité vis-à-vis d’exigences exprimées,
  • Indépendants par rapport aux langages de programmation et chaînes de développement associées, donc accessibles au plus grand nombre,
  • Capables de fournir des résultats sur un « hôte » de développement, sans nécessiter d’exécution sur un équivalent matériel de la machine cible embarquée, toujours plus contraignante.

La définition d’un processus et ces caractéristiques constituent un ensemble de points forts qui permet de positionner notre approche très favorablement par rapport à l’existant.

Partenaires

AdaCore

AdaCore

AdaCore développe et commercialise GNAT Pro, l’environnement de développement de référence pour le langage Ada (Ada 83, Ada 95, et Ada 2005). AdaCore est une entreprise 100% Logiciel Libre dont le modèle commercial repose sur un abonnement annuel comprenant la mise à disposition des outils de développement sous une licence parfaitement adaptée aux usages industriels, ainsi que l’accès à un service de soutien en ligne fourni par les développeurs des outils GNAT Pro eux-mêmes, qui sont parmi les meilleurs experts d’Ada.

AdaCore compte parmi ses clients les grands acteurs de l’avionique, du contrôle aérien, de la défense, du spatial, du transport ferroviaire, des services financiers, et de l’imagerie médicale. Leur point commun à tous ? Garantir la fiabilité de leurs logiciels tout en maîtrisant leur complexité. Ada et AdaCore les aident dans cette mission.

Open Wide

Open Wide

Open Wide est créée fin 2001 avec le soutien de deux grands groupes industriels français de hautes technologies et de services afin d’évaluer et de saisir les nouvelles opportunités industrielles offertes par le monde foisonnant des logiciels libres :

  • Thales
  • Schneider Electric

Open Wide est par vocation une entreprise d’expertise technologique, dans le domaine des technologies Open Source et notamment autour de l’environnement Linux.

LIP6

LIP6 de l’Université Pierre & Marie Curie

Le LIP6 est un laboratoire de recherche sous tutelle de l’Université Pierre & Marie Curie et du CNRS (UMR 7606). Avec 128 chercheurs permanents et 231 doctorants, il est l’un des principaux laboratoires de recherche en informatique en France.

image

TELECOM ParisTech

Fleuron de l’Institut TELECOM, lieu d’invention il y a un siècle du mot « télécommunication », TELECOM ParisTech s’est bâti depuis une reconnaissance internationale dans tous les champs des Technologies de l’Information et de leurs impacts économiques et sociaux.